On achève bien les poulets

 

Thriller

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Si la littérature avait été sa passion, c’est cette réflexion que se serait fait Albin en constatant la disparition de son capitaine de police. Un détail en particulier n’incitait pas à l’optimisme : une large tache de sang répandue dans l’entrée. Point de depart inquiétant d’une enquête au cours de laquelle vraies pistes et faux-semblants allaient jeter le trouble au sein de l’équipe de la Brigade Criminelle lancée à la recherche de son chef de groupe.

Quel événement du passé avait déclenché cette colère ?

C’est ce que tous les membres de la brigade allaient tenter de découvrir. Inutile de dire qu’ils ne devraient pas plaindre leur peine. Quelques surprises veillaient sur la route de la vérité.

Ce vingt-et-unième roman aborde ici un sujet grave. Quelques affaires ont récemment révélé tous les dangers encourus à fréquenter ceux nantis de pouvoir. Avant tout si ceux qui le détiennent en abusent pour servir leurs noirs desseins. Les souffrances vécues par les âmes tracassées des victimes sont ici abordées avec compassion, sans verser dans le pathos.  Une piste de réflexion est ainsi offerte sur un sujet brûlant dont le moins qu’on puisse dire est qu’il est longtemps demeuré sous le pesant éteignoir de l’immoralité.     

   

                                                                                            

                                         

Prix de vente : 16 euros

 

 

Date de dernière mise à jour : 09/04/2022

  • 10 votes. Moyenne 4.9 sur 5.

Commentaires

  • Olga
    • 1. Olga Le 09/04/2022
    Rien à dire. De négatif, du moins. Vraiment de la belle ouvrage. On est baladé d'un bout à l'autre du livre, noir comme il se doit. On vit l'enquête avec les policiers, d'heure en heure, de rebondissement en rebondissement. Et lorsqu'on croit être arrivé à la fin, on reprend un coup sur la cafetière. Je le recommande.
    Olga
  • Lulu
    • 2. Lulu Le 29/04/2022
    Les bouquins se suivent, ne se ressemblent pas, mais sont toujours aussi passionnants. Je retrouve dans ce polar le sens de la balade que possède si bien l'auteur. On croit à une chose mais en fait on n'y est pas du tout. Machiavélique. A recommander à tous les amateurs de thriller.
  • Isabelle
    • 3. Isabelle Le 23/06/2022
    Encore une fois, je me suis régalée avec la lecture de votre dernier roman, lu sur 2 jours.
    Les descriptions des paysages de garrigue sont très pittoresques, on sentirait presque le vent souffler et les herbes nous chatouiller les mollets. L'intrigue est, comme toujours, très compliquée et le suspense maintenu jusqu'aux dernières lignes et au coup de théâtre final, ce qui me fait penser au dernier ouvrage de Joël DICKER "L'affaire Alaska Sanders ". L' ambiguïté des rôles des 2 protagonistes essentiels, Richard Courtil et Norbert Fulcrand, est savamment entretenue. J'ai aussi beaucoup apprécié le vocabulaire varié et imagé et j'ai même découvert un nouveau mot " ultracrépidarien" ( Une personne de mon entourage agit ainsi et désormais je pourrai mettre un nom sur son
    comportement ! )
    Bref, je vous renouvelle toute mon admiration pour la qualité de votre style et le développement de l'intrigue sous - tendu par un fait de société inqualifiable et hautement dénonçable à savoir la pédophilie existant au sein
    de l 'Église.

    Encore bravo !
  • Henri
    • 4. Henri Le 08/08/2022
    Excellent thriller. Baladé du début à la fin. J'en redemande !
    Henri
  • Noël
    • 5. Noël Le 30/08/2022
    Je me suis régalé. Au point que je me suis dépêché de prêter le bouquin à un copain. Quelle meilleure preuve ! ?

Ajouter un commentaire