À l'ancre rouge

     

     La concorde avait régné sur le trentième Salon du Livre de Frontignan. Chacun était en droit de se réjouir. Le bonheur ne s'éternisa pourtant pas. Il s'enfuit même en toute hâte dès le premier assassinat.

Premier ? Oui… D'autres allaient suivre. Selon une étrange logique. Comme si quelqu'un s'attachait à remonter le fil du temps à sa manière.

Petit Poucet sanglant aux impénétrables desseins.

Les enquêteurs de la Crim' n'étaient pas à la fête. Domenica Suarès, la belle franco-brésilienne, en tête.

La samba virait à la danse macabre.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau