Pourquoi j'écris?

 

     Belle question ! A laquelle il n'est pas facile de répondre si tant qu'il existe des questions auxquelles il soit aisé de le faire. Comment expliquer une passion ? Comment rationaliser quelque chose qui ne saurait l'être ? J'écris parce que j'aime communiquer et que ce vecteur en est un des piliers. J'écris parce que l'imagination préside dans ma tête et me lance dans des aventures récitatives. Parce que nombre de faits divers, de rencontres, de bonheurs, créent une synergie qui enclenche chez moi le processus d'écrire afin de traduire le sentiment ressenti.

     Et puis, pourquoi mentir, j'écris parce que si je peux par bonheur donner un peu de plaisir aux autres dans la découverte de mes textes cela me rembourse large des heures passées devant un clavier à rectifier des mots, des tournures de phrase, des paragraphes, des syntaxes douloureuses. Car l'écriture peut se révéler difficile, et j'oserais dire se doit de l'être. A aucun moment le mot "fin" ne s'inscrit en bas de l'un de mes textes. La perfection est un but vers lequel je tends mais que je sais par avance impossible à atteindre. Le texte parfait, si court soit-il, demeure toujours à l'horizon, cette ligne imaginaire qui fuit à mesure que l'on s'en rapproche. Mais soyons clairs, ce doute dans l'atteinte de la perfection est un challenge, un jeu, et ne s'apparente nullement à une éventuelle torture. Et chaque étape franchie en direction de la sortie est un petit bonheur à elle seule, il y en a un nombre incalculable à vaincre dans la rédaction d'un texte.

      Mais que l'on ne s'y trompe pas, écrire physiquement s'entend n'est pas une obligation quotidienne, un toc irrépressible. Ceux qui pratiquent cette discipline savent très bien que la véritable écriture ne correspond pas à un stylo glissant sur une feuille de papier mais à toute une construction mentale pensée et réfléchie pendant des jours et des jours dont la rédaction n'est que le geste final, parfois fastidieux si le texte est très bien écrit mentalement.

6 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. EDWIGE romain 21/05/2011

Bonjour Eric,
Je me remets doucement à la lecture...
(autre que celle spécialisée des revues (mathématiques,scientifiques,et Echiquéennes..)
Je reviens vers ton site qui ne m'avais pas laissé indifférent,(La première fois que je l'avais découvert) quelques jours après notre rencontre ...
Je pense que j'y passerai quelques heures, quels jours (voire d'avantage) tant je l'apprécie.
Du coup, je me retrouve à faire un blog (entre autres)sur l'écriture...
Merci pour tous tes précieux conseils...

Romain.

Ps: je n'ai pas encore pu lire un de tes livres, mais je pense pouvoir les reprendre à Sylvie qui les dévore !
J'ai pu lire quelques pages d'introduction...J'aime ton style.

2. EDWIGE romain 21/05/2011

Bonjour Eric,
Je me remets doucement à la lecture...
(autre que celle spécialisée des revues (mathématiques,scientifiques,et Echiquéennes..)
Je reviens vers ton site qui ne m'avais pas laissé indifférent,(La première fois que je l'avais découvert) quelques jours après notre rencontre ...
Je pense que j'y passerai quelques heures, quels jours (voire d'avantage) tant je l'apprécie.
Du coup, je me retrouve à faire un blog (entre autres)sur l'écriture...
Merci pour tous tes précieux conseils...

Romain.

Ps: je n'ai pas encore pu lire un de tes livres, mais je pense pouvoir les reprendre à Sylvie qui les dévore !
J'ai pu lire quelques pages d'introduction...J'aime ton style.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau