Exceptions à la règle

                                                  

                  Un exercice tout dans l'humour et la dérision. J'ai pris grand plaisir à l'écrire. En aurez-vous en le lisant ?

 

                                       Exceptions à la règle



                   Irène était mince et d'une beauté sans faille
                   Jacques était gros et laid comme plusieurs poux
                   Mais comme jamais ils ne se rencontrèrent
                   Elle n'eut pas l'occasion de le rendre malheureux.


                    Pour la séduire, Paul avait mis le feu à tous les artifices
                    Il l'avait emmenée à Venise, puis chez les gands couturiers
                    Et lui avait offert plusieurs bagues et une rivière de diamants
                    Mais Clara ne l'épousa pas, elle n'aimait pas les bijoux.


                     Sophie et Rodolphe se marièrent, vécurent heureux,
                     Mais comme au sein de leur petit jardin
                     Ne croissait que béton et ni roses, ni choux,
                     Ils n'eurent jamais d'enfant.


                     Pour montrer à Philomène le sentiment qu'elle lui inspirait
                     Basile voulait à ses volets jeter moult cailloux
                     Mais comme sur leur île ne poussait que du sable
                     Il pleura beaucoup... de conjonctivites à répétition.

                     A trente ans, Alexandre n'avait pas su grandir
                     Et prenait les beaux appas d'Olivia pour de simples joujoux
                     Elle le quitta pour toujours le soir de Noël
                     Ce qui lui fit double peine.

                     Luc dans ses beaux costumes se prenait pour un grand-duc
                     Elisabeth dans ses toilettes se jugeait plutôt chouette
                     Ils se virent au bal du Nouvel An mais on ne put les unir
                     Car on ne peut pas marier les chouettes aux hiboux.


                     Pour les jambes de Mireille, Marc se serait damné
                     Et bien que tous ses amis lui trouvent la cuisse légère
                     Il n'hésita pas un soir à se jeter à ses genoux.
                     Elle l'évinça sans un mot, il ne lui arrivait pas à la cheville.


                      Aux règles de l'Amour on est parfois déçu,
                      Il surgit quand il veut, repart on ne sait où
                      Contrairement aux exceptions citées ci-dessus
                      Traitant du pluriel des mots se terminant par ou.

 

 

 

 

 

 

 

     

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Maelle 12/03/2010

Bonjour Eric,
Plaisir de lire, ce qui n'est pas toujours évident quand on passe bien du temps à écrire.
J' aime beaucoup l' humour car j' en manque, mais ne pas se prendre trop au sérieux est bon.
Les excercices littéraires sont reposants, les mots peuvent moins partir dans tous les sens. Encore faut-il trouver le moyen d'intéresser les lecteurs, vous y arrivez bienje note 9 pas seulement parce-que j' aime ce chiffre, j'aime bien 2, 3, 8 etc...mais pas 0.
Merci pour mon livre d' or, il s' illumine un peu, et plus encore. Toujours pas envie d' écrire,ma fille malade toute la nuit sans gravité mais je suis sa maman, alors...Pas grand-chose d'aussi fort que l' amour maternel ET paternel, mais pour ce dernier,je n' ai pu le contempler et le bénir que depuis 18 ans, c'est merveille !
Pardonnez ce commentaire qui part dans tous les sens, je n' arrive pas à me concentrer.
Merci et heureuse journée avec vos couleurs à vous, les couleurs sont comme les nouveaux-nés, ni mensonge, ni vérité, ni bien, ni mal. Un côté fascinant certain, et une fragilité qui souvent peut devenir une force.
Sincèrement,
Maelle

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau