La ligne verte

     Parmi la longue liste des oeuvres signées par Stephen King, et de l'armée de documentalistes qui travaillent pour lui, voici le seul qui ait trouvé grâce à mes yeux. Je ne critique pas la qualité d'écriture de l'auteur, pas plus que son style, mais consens juste à avouer le peu d'intérêt que j'éprouve devant le genre de littérature à laquelle il se voue : le fantastique. "La ligne verte" vibre pourtant du même ressort mais curieusement j'ai adoré ce livre, l'ai lu et relu, et apprécié la version cinématographique que l'on en a tirée portée par Tom hanks dans le rôle phare.

     Le titre de l'oeuvre fait référence à la couleur de la ligne peinte sur le sol des prisons américaines marquant le territoire carcéral des condamnés à mort en attente d'exécution. Un jour, y arrive un noir d'une carrure hors normes, condamné à la peine capitale pour avoir assassiné de petites jumelles. Je ne vais pas raconter le livre pour ceux d'entre vous qui auraient la chance de ne l'avoir pas encore lu; je dirai simplement qu'au-travers de cet ouvrage se croisent tous les sentiments possibles servis par une galerie de personnages tous plus extraordinaires les uns que les autres. L'auteur les analyse avec une rare élégance et nous fait tour à tour aimer ou détester les protagonistes. en s'approchant au plus près du paroxysme de chacun des sentiments. Le côté fantastique est assuré par Jonh Caffey (comme le café mais ça s'écrit pas pareil) relayé par Mister Jingle, une petite souris. Je n'en dirai pas plus. Si, tout de même, le livre est un immense plaidoyer contre la peine de mort.

       J'ai particulièrement apprécié dans cet ouvrage l'outrance des personnages dans quelque domaine que ce soit et l'humanité qui ressort de ces hommes travaillant au sein des unités les plus dramatiques du monde carcéral. La responsabilisation sociétale de la peine capitale avec la redoutable crainte qu'une erreur puisse être commise... irrémédiable. Bien sûr, je concède que l'écriture de ce livre est très américaine avec glorification des "bons" et juste sentence pour les "méchants" mais une fois de temps en temps ça fait du bien d'y croire. Et puis bien entendu, j'ai appris que l'aspect fantastique peut glisser au long des pages s'il sert de faire-valoir à un conte moral pour les grands enfants que nous sommes.

3 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (1)

1. Maelle (site web) 11/03/2010

Bonjour,
Je profite de ne pas écrire pour une petite visite. J' ai lu ce livre qui pour moi est grandiose. Stephen King est un auteur que j' aime, son oeuvre est importante pour moi et pour beaucoup. Je n' aime pas tout ce qu' il écrit mais je pense que c' est un auteur de talent qui aura marqué son époque et qui restera dans les mémoires si les gens lisent encore dans l' avenir.
Bonne Journée !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau