L'archipel du goulag d'Alexandre Soljenitsine

 

       Juste après Robert Merle, découverte d'Alexandre Soljenitsine et constat que si la barbarie peut être élevée au rang d'idéologie, d'une idéologie peut naître la barbarie. Les historiens s'accordent d'ailleurs, vérité ou non je suis bien incapable d'en juger, pour imputer un nombre sensiblement équivalent de victimes à la seconde guerre mondiale et aux purges diverses des régimes soviétiques.

      

        Publiée en 1973, cette oeuvre en trois volumes, majeure dans les écrits d'Alexandre Soljenitsine, évoque toutes les étapes conduisant un homme de la liberté aux camps de rééducation par le travail dans l'ex U.R.S.S. L'auteur y dissèque, et y dénonce, toutes les dérives d'un pouvoir totalitaire obnubilé par la crainte d'opposants de toute nature et prêt à enfermer quiconque hostile à son exercice, que cette opposition soit vraie ou fallacieuse (les dénonciations calomnieuses étaient légion). Est également clouée au pilori la gestion administrative de la justice où le sentiment même de justice ne sert plus de guide aux rouages de toute essence chargés de la servir. Un paralèlle peut d'ailleurs être établi entre les liserés bleus des camps soviétiques et les kapos des camps nazis.

      

         La lecture de cet ouvrage m'a enseigné la méfiance que doit inspirer toute idéologie à partir du moment où des êtres humains s'en emparent pour en faire un système aliénable, sans humanité ni compassion, définissant des règles drastiques auxquelles les dirigeants de cette idéologie ne sont pas eux-mêmes soumis. Avec qui plus est un déni de la liberté d'actes et de parole conduisant à la lobotomie latente d'un peuple soumis non par respect du système mais par la peur que ce système sans alternative ne les exclue pour toujours. Cette méfiance ne concerne pas les sytèmes dans leur acception mais engage à épier toutes les dérives que les dirigeants de ces systèmes pourraient mettre en marche.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau