La pratique de la lecture est-elle inconvenante dans les lieux d'aisance ?

      Il m'est déjà arrivé, invité chez des amis, d'emprunter leurs toilettes et de découvrir un lieu saturé d'étagères remplies de bouquins. A tel point que sans l'exiguïté de l'endroit j'aurais pu refermer la porte, persuadé d'avoir confondu avec la bibliothèque. S'agissait-il de pallier à une éventuelle déficience de papier hygiénique comme dans la cabane au fond du jardin chère à Francis Cabrel Laurent Gerrat ? Hypothèse aussitôt rejetée. Si le format A5 est propice à l'usage de coutume dans les latrines, son côté revêche est en revanche désagréable à l'épiderme fessier. N'empêche que je devais me rendre à l'évidence : certains transforment leurs latrines en cabinet... de lecture. Bonne ou mauvaise idée ?

     La faculté de médecine est unanime à ce propos : toute perturbation dans l'axe longitudinal du tube digestif rend malaisée une élimination scatophagique qui se voudrait optimale. La position accroupie serait à ce propos la seule favorable, telle qu'on la pratique dans les toilettes dites à la turque (dans lesquelles par contre on lit peu). Avis toutefois contrebalancé par le témoignage d'un artisan souffrant de constipation chronique qui avouait à son proctologue médusé avoir constitué un recueil de ses factures impayées et de ses chèques en bois. Recueil qu'il compulsait, assis sur son trône. "Quand je vois tout ce fric perdu ça me fait ch... !", confiait-il un rien trivial mais soulagé.

      Dès lors, puisque pour une fois aucune loi ne régit la chose, à chacun de faire comme bon lui plaît... et là où il est conseillé de faire. Je ne suis pas un fervent partisan de la lecture en milieu post-digestif, une certaine poésie manque à la chose, mais comme ce blog vise à encourager la pratique de la lecture, je ne peux que louer les mérites de ceux capables de se cultiver aux toilettes... une sorte de principe des vases communicants. Deux restrictions cependant : que l'endroit soit bien chauffé car de nombreux rhumes s'attrapent par le siège et que le civisme l'emporte sur le plaisir si... quelqu'un frappe à la porte !


Commentaires (1)

1. 10/02/2010

Oui... je connais un ou deux cruciverbistes qui seraient bien avisés de prendre des leçons de civisme ! J'ignore quel plaisir on peut avoir à une station prolongée dans un tel lieu, personnellement, j'aime mieux un siège confortable, une lumière adaptée et une pièce bien aérée pour m'adonner à la lecture...Mais bon, tous les goûts sont dans la nature !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau