Combien de temps... ?

 

 

     Pour je ne sais quelle raison, faut-il toujours qu'il y en ait ?, m'est revenue récemment à l'esprit une remarque qu'un ami m'avait glissée à l'oreille. Tout un symbole sur la relativité et le fait qu'une chose dite ne se pare pas des mêmes habits suivant les mots avec lesquels on la formule. Importance accrue lorsque la réflexion prend une tournure philosophique. Ladite remarque venait de son grand-père et traitait du temps qui passe.

    En un jour, on peut faire des choses. Pas mal de choses ! Et en trente six mille cinq cents jours ? Beaucoup plus qu'en un jour ! Mais moins qu'en cent ans ? Ah ben bien sûr ! Quelle rigolade ! Et bien non ! Désolé de doucher le bel enthousiasme général. Trente six mille jours et cent ans c'est pareil. Rigoureusement la même durée. Et alors, j'ignore si vous vous faites la même réflexion, on se dit que la vie est courte car cent ans c'est déjà la limite haute du barême. Du coup, vingt-huit mille jours se rapprochent plus du nombre exact de matins que l'on peut avoir la chance de voir se lever... sous nos latitudes privilégiées.

     Revient donc en force cette notion de "carpe diem" chère au Cercles des Poètes Disparus. Rendre au final tout son sens à chaque jour qui passe car toute unité défaillante au bataillon pèsera alors son poids d'amertume à l'heure du bilan que tout être conscient ne manque un jour de faire. Songeons que moins il y aura de morts plus on aura vécu, que ce soit quatre-vingts ans, vingt huit mille jours, six cent soixante douze mille heures ou... presque deux milliards et demi de secondes !

 

Commentaires (3)

1. sandrasbz (site web) 24/01/2010

A mon avis, ce qui compte ce n'est pas le temps qui passe, mais bien ce qu'on en fait. Nos vies font que le temps n'a pas la même durée pour tous !

Bon dimanche,

Sandra

2. zip de zoup (site web) 04/02/2010

Je viens de lire ton commentaire sur les taureaux, sur le blog de Sandra, je sais donc que sans corrida d'abord cette très belle race des taureaux espagnols n'existeraient plus, on les croise aussi avec des mères Camargue.
j'adore la Camargue et les chevaux et les bêtes en général, Je suis d'un pays de Corridas , le sud-ouest, j'en connais les beautés et l'horreur, je suis très partagée, une corrida réussie c'est beau quelquefois...
Et puis, oui, l'abattage des bovidés n'est pas si enviable que cela, ici ou là...
Merci de ton témoignage.
Bonne journée ;
Zoupie

3. BHW (site web) 04/04/2017

I absolutely love your blog.. Excellent colors & theme.
Did you build this web site yourself? Please reply back as I'm wanting to create my own website and would love to learn where you got
this from or what the theme is called. Kudos!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau