Analyse du sondage

    Un mois s'est écoulé depuis la mise en ligne du sondage présent sur le site, il était donc temps d'en changer... et de commenter les résultats observés. Ce ne sont bien sûr que des ressentis personnels mais la petite case "commentaire" autorisera quiconque souhaitant mettre son grain de sel à y participer. La question était, je vous le rappelle : Pour vous, la lecture est source de ... ? Parmi les nombreux votes (Non, je blague ! Dix-sept sur plus de six cents visiteurs c'est plutôt moyen !) deux tendances se dégagent. Source de culture pour 65% des votants tandis que 30% y ont vu une source de divertissement. Je vous fais grâce des 5% qui restent, répartis sur trois catégories de vote, donc négligeables.

    Tout d'abord, je pense que l'on ne peut que se satisfaire que la majorité des lecteurs pensent se cultiver en promenant de page en page. La lecture forge l'homme à son insu et la vraie culture est ce qu'en disait André Malraux : "La culture c'est ce qu'il reste lorsque l'on a tout oublié". Car la culture c'est le jardin de Voltaire, l'âme et son élévation, l'apprentissage de la tolérance sur le regard que l'on porte aux autres sachant que ce regard est une voie détournée pour se mieux observer. Ensuite, c'est plaisant d'imaginer que les gens se divertissent par la lecture car si l'on prend le sens étymologique du verbe divertir, on se retrouve projeté dans le bas latin divertire qui signifie détourner. Et c'est bien là que toute sa saveur vient à la lecture, savoir distraire de ses soucis, éloigner de ses tourments, détourner des contingences de la vie de tous les jours. En un mot : s'évader. Changer de monde, d'époque, de sexe, de pays, de couleur de peau. Le temps certes d'une lecture mais non sans implication définitive, consciente ou non. Tiens ! Mais ça ressemble à la définition de la culture ! Les deux réponses seraient-elles si proches ? Je n'hésite pas à le décréter. A vous désormais d'en juger.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau